Explorez le monde de la CultureTech à nos évènements digitaux, streaming les 11 – 13 juin

Explorez le monde de la CultureTech à nos évènements digitaux, streaming les 11 – 13 juin

Inscrivez-vous

Les premiers utilisateurs de l’OPAC Web V8 témoignent

Les premiers utilisateurs de l’OPAC Web V8 témoignent : esthétique et ergonomie au service de réalisations plus puissantes, une plus grande simplicité, multilinguisme, tels sont en substance les avantages de cette nouvelle version

Elodie Roy, Assistante de conservation, responsable de la diffusion numérique des collections, Musée des Beaux-Arts de Lyon

La nouvelle version de l’OW V8 apporte une évolution avant tout ergonomique et esthétique au front office : les fonctionnalités du portail sont plus performantes et une place importante a été faite aux multimédias.

 (….) L’interface a complètement été retravaillée et de nouveaux paramétrages sont mis à la disposition de l’administrateur du portail, ce qui permet par exemple de s’adapter plus facilement à la charte graphique retenue sur notre site institutionnel.

Les paramétrages sont davantage développés en V8, pourtant la mise en forme du contenu éditorial reste simplifiée, il n’est pas nécessaire d’avoir de grandes connaissances spécifiques du web pour la gestion du portail. Une appréciation toute particulière pour l’évolution de la gestion des notices et des collections en back office qui étaient devenue difficile en V7, désormais plus performante en V8.

 (…) Depuis la mise en production pour les collections en ligne du musée des Beaux-Arts de Lyon, la nouvelle version de l’OW V8 va très certainement modifier notre stratégie digitale puisque la plateforme est désormais équipée d’une interface multilingue. Grâce aux rapports d’activité annuels, nous savons que presque 30% des utilisateurs qui se connectent au portail des collections sont des utilisateurs étrangers. Pourtant, le moteur de recherche a été jusqu’à présent exclusivement en français. Avec l’OW V8, nous avons pu rapidement paramétrer le portail en vue de proposer une interface en anglais.

Marina Rouyer, Chargée de la numérisation et de l’informatisation des collections, administratrice de la base Micromusée et du site des collections https://www.musee-conde.fr/fr/ à Chantilly :

 [La solution m’apporte] une impression de liberté car j’ai enfin un outil qui me laisse beaucoup de liberté pour la mise en valeur des collections. Je peux gérer en toute autonomie le versement de mes notices et j’apprécie particulièrement le fonctionnement du CMS (Content Management System). Pour le back office, après ma formation, j’ai pu tout de suite apprécier la facilité de gestion du site et tout le potentiel qu’il recèle. Il faut dire aussi que Mobydoc accompagne beaucoup et aide énormément pour la mise en place des premiers éléments du CMS. La possibilité de voir en temps réel ce qui va être publié est un vrai plus, à tout moment on peut apporter des modifications. Je suis vraiment fière du résultat, le site est là pour mettre en valeur les collections, avec la v8 la présentation des notices est plus claire, plus moderne. Quant à la possibilité de faire des articles ou des « ensembles collections » cela donne de la vie au site et permet de guider le regard des visiteurs, découvrir les œuvres autrement.

 [Le projet de migration,] Mobydoc s’est occupé de tout, ce qui était un grand soulagement. Toutes les notices ont été reversées d’un seul coup. Bien sûr il y a toujours un travail de vérifications des données, pour nous tout s’est bien passé, aucune perte.

[La stratégie digitale]  Nous avons déjà un site du Domaine de Chantilly, plus généraliste, avec des informations pratiques, liées à divers événements (spectacles, soirées cinémas, expositions…). Ce qui est intéressant avec l’OPAC Web c’est qu’il n’est dédié qu’au musée, à la vie des collections. Un gros travail a été fait sur le référencement, les collections ont une vraie visibilité. La facilité de fonctionnement du site donne forcément envie de publier davantage et de nous adresser à toujours plus de public : amateurs, spécialiste, mécènes…

Plutôt que de parler de stratégie je préfère parler d’envie, envie de donner toujours plus à voir en enrichissant la base de notices, de proposer des « ensembles-collections » très diversifiés, envie de communiquer davantage sur la vie du musée, rendre hommage à nos mécènes, rendre compte des restaurations qui embellissent chaque jour un peu plus le musée. Ce site est atout pour le rayonnement des collections et j’ai depuis son lancement de très bons retours des chercheurs du monde entier qui communiquent grâce au formulaire de contact qui est sur la V8. C’est toujours une grande satisfaction de voir que des chercheurs m’écrivent du monde entier : Italie, Angleterre, USA, Espagne, et même du japon, d’où j’ai reçu d’un chercheur de l’université d’Osaka un très beau compliment sur le site qui me remerciait pour cette « ressource vraiment précieuse » !

Recevez les dernières nouvelles dans votre boîte mail avec notre newsletter

Sélectionnez vos centres d’intérêt :