Explorez le monde de la CultureTech à nos évènements digitaux, streaming les 11 – 13 juin

Explorez le monde de la CultureTech à nos évènements digitaux, streaming les 11 – 13 juin

Inscrivez-vous

Statistiques sur la transformation digitale du secteur culturel

En juillet 2020, durant la pandémie mondiale de COVID-19, nous avons mené une enquête en partenariat avec MuseWeb afin d’interroger les décideurs et le personnel d’une variété d’institutions culturelles sur les priorités, les stratégies, les investissements et l’exécution dans le domaine numérique. Cette recherche s’appuie sur l’enquête que nous avions publiée en 2016, reprenant les mêmes questions.

La statistique la plus notable : 58 % des répondants ont décrit les stratégies numériques de leur établissement comme étant  » encore en développement  » ou  » à venir « , soit une augmentation de 48 % par rapport à 2016.

Pourtant, ce serait une erreur d’en déduire que les initiatives numériques n’avancent pas. Au contraire, les institutions culturelles constatent que l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie numérique n’est pas une question de l’instant. En fait, plus les organismes culturels s’engagent dans le numérique, plus ils découvrent de possibilités d’élargir leur travail – et son impact.

Par conséquent, un nombre croissant de subventions sont disponibles pour les initiatives numériques afin de continuer à stimuler l’innovation dans le secteur culturel. Vous trouverez ci-dessous une compilation des statistiques sur la transformation digitale du secteur culturel et des conclusions de notre rapport 2020 sur la transformation digitale. Ces statistiques sont un excellent moyen de prendre rapidement connaissance de la progression du secteur vers le numérique et peuvent être utilisées pour la rédaction de subventions et de rapports.

Résultats du rapport 2020 sur la transformation numérique du secteur culturel d’Axiell et MuseWeb

  • Seuls 10 % des répondants ont déclaré que la stratégie numérique de leur organisation est régulièrement citée en référence par les praticiens du numérique et autres membres du personnel. Ce chiffre est en baisse par rapport aux 22% en 2016, soit une chute de 55%.
  • 31% des répondants ont déclaré que la création d’expériences multiplateformes de qualité est une priorité pour l’engagement du public. Ce chiffre était de 42 % en 2016.
  • 20 % des répondants ont indiqué qu’ils sont efficaces dans la présentation de leur contenu avec des données provenant de la même source et adaptées en fonction du canal. Ce chiffre a augmenté par rapport aux 14% en 2016, ce qui est positif.
  • Il est intéressant de noter qu’en 2016, 14% des répondants ont déclaré que leur collection n’était pas disponible en ligne, et 28% ont déclaré que plus de la moitié de leur collection était disponible en ligne. Aujourd’hui, c’est l’inverse. 28% des répondants en 2020 ont déclaré que leur collection n’était pas disponible en ligne, et seulement 18% ont déclaré que plus de la moitié était disponible en ligne.
  • 38 % des personnes interrogées ont indiqué que le contenu de leur collection est créé en rafale et motivé par des projets à court terme. 24% ont déclaré que le contenu est constamment amélioré avec une stratégie à long terme pour la gestion des données. En 2016, ces chiffres étaient respectivement de 27% et 35%, montrant une création de contenu moins planifiée et plus sporadique.
  • En 2016, 9 % des personnes interrogées ont déclaré qu’il était facile d’enrichir les données pour leurs supports numériques et de les partager en ligne. Heureusement, ce chiffre est passé à 16 % en 2020, soit une augmentation de 78 %.
  • On constate une baisse de 36 % des répondants qui utilisent un site de commerce électronique pour leur boutique de musée (47 % en 2016, 30 % en 2020).
  • 42 % des répondants disent ne pas avoir de site de commerce électronique, mais qu’il serait pertinent d’en avoir un.
  • Près de 50% des répondants sont d’accord ou tout à fait d’accord avec le fait que leur organisation ne soutient l’allocation de ressources à de nouvelles initiatives que si le projet est financé par une subvention. 55% sont d’accord ou tout à fait d’accord pour dire que leur organisation est ouverte à l’allocation de ressources, mais seulement si la nouvelle idée implique le temps du personnel et les ressources existantes, pas de nouveaux fonds.
  • 50 % des répondants sont également d’accord ou tout à fait d’accord pour dire qu’ils sont dans un état constant de flux avec des ressources imprévisibles.
  • 55% des répondants donnent la priorité à l’investissement dans la numérisation de leur collection, contre 49% en 2016. L’investissement dans le marketing a connu une baisse significative, passant de 62% en 2016, à 37% en 2020, soit une baisse de 40%.

Les résultats suivants proviennent de deux nouvelles questions de l’enquête 2020 qui n’étaient pas incluses dans la recherche de 2016.

  • 21 % des répondants suggèrent que le développement ou l’expansion de l’enseignement à distance pour les publics d’écoliers est une priorité de premier ordre. 41 % la considèrent comme une priorité de niveau intermédiaire.
  • Sans surprise, 64% des répondants affirment que leur programmation éducative n’a traditionnellement pas été en ligne. 38 % des personnes interrogées sont en train d’étendre leurs programmes éducatifs pour permettre l’apprentissage à distance.

Découvrez d’autres informations dans le rapport complet sur la transformation numérique !

Recevez les dernières nouvelles dans votre boîte mail avec notre newsletter

Sélectionnez vos centres d’intérêt :