Geological Survey Rocks

Une mine d’or d’informations géologiques en ligne

Situé dans un beau quartier au cœur du vieux Vienne, il est connu comme l’âme géologique de l’Autriche. La bibliothèque est remplie de plus de 350 000 livres jaunis, de cartes dessinées à la main, de lettres, de journaux et de thèses, dont certaines datent d’avant 1849, l’année de la fondation de la Geologische Bundesanstalt (GBA).

La GBA est la deuxième plus ancienne institution géologique au monde mais aussi une des plus modernes. Le nouveau système de base de données donne aux géologues et aux scientifiques du monde entier un accès direct en ligne aux joyaux de l’histoire géologique.

« Ça peut sembler fou que l’on collectionne encore tout sous forme de papier. Mais contrairement aux disquettes, aux cassettes et aux CD, le papier est immuable à l’épreuve du temps. Ainsi, lorsque nous numérisons le matériel et le rendons consultable en détail dans le système Adlib via Internet, nous avons la symbiose parfaite entre l’ancien et le nouveau « , explique Thomas Hofman, bibliothécaire spécialisé et responsable de l’ensemble du flux d’informations vers l’extérieur.

Les responsabilités englobent également l’histoire géologique de l’ancienne Autriche-Hongrie. En fait, il n’existe pas d’ensemble complet de matériel de recherche géologique en Serbie, Croatie, Slovénie et Hongrie. Une grande partie reste sur les étagères à Vienne, où elle a été collectée à l’origine.

Plus de 120 employés de projet et fonctionnaires travaillent chez GBA, analysant, évaluant et effectuant des recherches dans des domaines aussi divers que la pétrologie, la minéralogie et la paléontologie. Si l’on considère l’ensemble du tableau, la géologie est tout – l’origine même de notre civilisation. Les fossiles témoignent de l’évolution, des ressources minérales, des gisements de pétrole et de gaz, de l’approvisionnement durable en eau potable, des aspects environnementaux et des risques géologiques – une préoccupation majeure dans un pays montagneux comme l’Autriche.

La bibliothèque et son système sont le cœur de l’institution. La fondation est constituée des propres collections de la bibliothèque. Les partenariats internationaux avec des organisations comme l’union européenne des géosciences (EGU) sont une source de données supplémentaires provenant de revues de haut niveau, et donnent accès à des milliers de résumés.

« Notre philosophie est d’être capable de trouver l’inattendu, trouver ce qui donne naissance à des idées et ouvre de nouvelles portes. Nous collectons tout, même les matériaux que d’autres jettent en raison de contraintes d’espace « , explique Hofman. L’institution se concentre sur les nouvelles recherches à la mode, mais les progrès sont lents sans le matériel historique. Les comparaisons avec d’anciens dessins de microfossiles, par exemple, peuvent fournir des pièces précieuses du puzzle, tout comme les cartes soigneusement dessinées à la main de zones géologiques qui ont un aspect complètement différent aujourd’hui.

« L’Autriche était jadis parsemée de mines à petite échelle. Bien qu’envahies par la végétation, elles peuvent encore être trouvées à l’aide des anciennes cartes géologiques, qui révèlent également la présence de substances dont nous avons besoin aujourd’hui et dont nous savions peu de choses dans le passé. Le vanadium, le germanium et l’indium sont essentiels pour les écrans tactiles de pointe des téléphones portables. Maintenant que nous avons cartographié toutes ces mines, il y a un vif intérêt pour l’utilisation des ressources « , souligne Peter Seifert, directeur de la GBA.

Le gouvernement autrichien est également dépendant du travail effectué à la GBA, comme la cartographie géologique systématique de zones entières.

Ces cartes servent de base pour les nouvelles constructions, les infrastructures et la préservation de l’eau. Les compagnies pétrolières et autres entreprises privées commandent également des données saisies à diverses fins. Ici aussi, les trésors historiques sont inestimables.

Les géologues sont orientés géographiquement et le système Adlib leur permet de rechercher des zones géographiques. Les cartes cliquables, les noms d’auteurs et des milliers de mots-clés en deux langues ont fait du système Adlib un excellent exemple dans le monde de la géographie.

« Quand on scanne le matériel et qu’on le rend consultable en détail dans le système Adlib via Internet, on a la symbiose parfaite de l’ancien et du nouveau. »

Mag. Thomas Hofmann bibliothécaire, GBA

Les informations sont scannées sur demande. Et le contenu ne cesse de croître.

Thomas Hofman est ravi des progrès technologiques. Même avec un personnel limité, la bibliothèque offre un service 24 heures sur 24 dans le monde entier. Pourtant, il ne cache pas son amour pour l’analogue – le papier sous toutes ses formes nostalgiques.

« Il faut sentir et toucher les vieux livres et les cartes », dit-il, les yeux rayonnants, traduisant sa passion de collectionneur.

Visit the GBA website.

Recevez les dernières nouvelles dans votre boîte mail avec notre newsletter

Sélectionnez vos centres d’intérêt :

Nous utilisons des cookies et collectons d'autres informations personnelles sur notre site. Pour savoir comment, pourquoi et quoi, veuillez lire notre politique de confidentialité en ligne. En continuant d'utiliser notre site, vous acceptez notre politique de confidentialité en ligne.