Musée International de la Parfumerie – Grasse

Utiliser des solutions spécifiques pour les besoins de chacun

Quel type d’objets constituent votre collection?

La conservation des musées de Grasse chapeaute 3 musées : le Musée d’Art et d’Histoire de Provence, la Villa-Musée Jean-Honoré Fragonard et le Musée International de la Parfumerie:

  • Le Musée d’Art et d’Histoire de Provence retrace l’histoire de la Provence de l’antiquité à nos jours à travers des collections très variées : archéologie, ethnologie, mobilier, costume, céramique, beaux-arts, etc.
  • La Villa-Musée Jean-Honoré Fragonard, musée Beaux-arts, présente l’œuvre du peintre Jean-Honoré Fragonard et des membres de sa famille, Alexandre-Evariste et Théophile Fragonard, Marguerite Gérard. Peintures dessins, aquarelles, gravures, etc.
  • Le Musée International de la Parfumerie, fermé depuis 2004 pour d’importants travaux d’extension et de restructuration a rouvert ses portes à l’automne 2008. Il constitue la première collection publique au monde consacrée à la parfumerie, depuis les temps les plus anciens jusqu’à nos jours, sur les cinq continents et selon trois axes majeurs : communiquer, soigner, séduire.

Le remaniement profond du Musée International de la Parfumerie a nécessité un important travail sur les collections et l’inventaire. Une partie de ce travail a consisté en l’informatisation et la migration de données éparses vers notre base MUM :

  1. Numérisation et création d’une base de données pour les étiquettes de parfumerie (environ 9 600 modèles distincts)
  2. Informatisation de l’inventaire manuel des collections de flaconnage XXe siècle (plus de 5 000 objets)
  3. Rapatriement et conversion des données d’un logiciel de documentation devenu obsolète (3 700 notices)

Au final, plus de 18 000 notices ont été importées sur Micromusée et Mobytext.

Quelles ont été les principales difficultés rencontrées ?

La difficulté du projet résidait surtout dans la disparité des données, fichiers de formats différents (Excel, Access) à mettre en relation, doublons, etc. La migration et l’intégration des données de notre ancien logiciel de documentation a été particulièrement délicate. De nombreux échanges avec l’équipe Mobydoc ont été nécessaires pour analyser tous les fichiers et préparer au mieux le travail de migration.

Au sein du musée, 2 personnes ont collaboré pour préparer ce projet.

Comment avez vous surmonté ces défis ?

Déjà utilisateur de Micromusée, nous avons investi dans Mobytext (via la MUM) pour intégrer les données de notre logiciel de documentation. Une véritable qualité d’écoute, une force de proposition, une grande réactivité, beaucoup de souplesse et d’adaptabilité, voilà ce que l’on a pu apprécier lors de notre collaboration avec l’équipe de Mobydoc.

Recevez les dernières nouvelles dans votre boîte mail avec notre newsletter

Sélectionnez vos centres d’intérêt :

Nous utilisons des cookies et collectons d'autres informations personnelles sur notre site. Pour savoir comment, pourquoi et quoi, veuillez lire notre politique de confidentialité en ligne. En continuant d'utiliser notre site, vous acceptez notre politique de confidentialité en ligne.