Une transformation digitale réussie

Le digital au service de l’histoire

A l’occasion du bimillénaire de la Ville de Toulouse, 2000 œuvres issues essentiellement des réserves des musées de la Ville et de la Métropole sont consultables en ligne sur le site.

Tableaux, sculptures, monnaies, estampes, dessins… les musées toulousains, le Muséum d’Histoire Naturelle et les monuments mettent en ligne les trésors de leurs réserves.

Il s’agit d’œuvres sélectionnées parmi les riches collections des musées de la ville, de la métropole et de monuments emblématiques de Toulouse : les musées des Augustins, Saint-Raymond, Paul-Dupuy, Georges-Labit, le Muséum d’histoire naturelle, le MATOU (Musée de l’Affiche) et bientôt Les Abattoirs, le musée d’Art Moderne de la ville. La Basilique Saint Sernin a opéré une sélection d’objets remarquables. Le Couvent des Jacobins a vocation à intégrer prochainement ce dispositif.

Ce projet a vu le jour suite à une volonté forte du maire de Toulouse, M. Jean-Luc Moudenc, de permettre au grand public et notamment aux scolaires, d’accéder aux collections non exposées. Au mois de mai 2016, sous l’impulsion de Pierre Esplugas-Labatut, Adjoint au maire de Toulouse en charge des Musées, de la Direction du Numérique et des conservateurs et assistants de conservation des musées, le projet « 2000ans2000images » a été lancé.

Le groupe Axiell, expert en matière de valorisation des collections patrimoniales

A l’origine, il s’agissait de publier les œuvres et objets des réserves. Mais très vite, à ces objets ont été rajoutés les œuvres emblématiques des collections permanentes de chacun des établissements concernés.

« Nous avons décidé de sélectionner les œuvres et objets en utilisant les prises de vue numériques et les notices existant dans les bases de données Micromusée, outil de gestion des collections des musées de la ville. La solution OPAC Web éditée par le groupe Axiell a tout naturellement été retenue pour procéder à cette mise en ligne. » déclare Pierre Esplugas-Labatut, Adjoint au maire de Toulouse en charge des Musées, de la Direction du Numérique et des conservateurs et assistants de conservation des musées.

L’objectif technique a consisté à mettre en ligne sur un seul et même site web des données appartenant à des bases autonomes et séparées.

« Un travail préalable important d’analyse des différentes méthodes de saisie propres à chaque établissement a tout d’abord été mené par les équipes internes de la ville de Toulouse. Le but était de proposer une base unique avec des données et des informations qui soient rendues le plus homogènes possible. » complète Eric de Cacqueray, Directeur Général d’Axiell France.

Un projet au service du « Grand Public »

Ce projet a permis aux établissements culturels toulousains d’accéder simplement, non seulement aux objets et œuvres emblématiques de leurs collections mais aussi aux objets et œuvres des réserves.

Ainsi la mise en ligne des collections scientifiques, réalisées sur les sites internet propres à chaque établissement s’est vue enrichie d’une mise en ligne « Grand Public ».

Cela participe aussi de la reconnaissance du travail des équipes scientifiques des musées, qui voient leurs efforts pour constituer des bases de données professionnelles couronnés de succès.

Quels bénéfices pour les musées de Toulouse ?

Un processus itératif court a été mis en œuvre : une première publication de test a été réalisée en un mois, suivie d’une seconde publication après des corrections nécessaires. Le site ainsi pu être lancé en 3 mois !

Les images sélectionnées sont toutes de haute qualité, obtenues à l’issue de campagnes de numérisation déjà effectuées. Les équipes scientifiques des musées ont peaufiné les descriptions des œuvres pour les présenter et les rendre intelligibles au grand public.

Cette approche transversale, au niveau des musées, des collections et des époques, permet des rapprochements passionnants : une recherche simple sur un prénom tel que « Jacques » nous permet de voir un étonnant tableau du martyre de Saint Jacques et d’apprendre des détails de la biographie du mathématicien Pierre de Fermat, ainsi que des photos de vestiges du théâtre antique découverts lors de travaux au 19ème siècle ou encore un émouvant adieu de Calas à sa famille. Inutile de dire que cet outil va être apprécié par les enseignants de Toulouse et de toute la France !

Le choix de l’OPAC WEB est lié à l’outil de gestion des collections des établissements culturels toulousains, Micromusée. Il a ainsi permis d’effectuer des exports vers une solution externe de publication de façon simple et intégrée, sans avoir à démultiplier les opérations d’export et de publication.

Quels développements envisagés ?

« Le site a été lancé en octobre dernier et déjà nous anticipons des développements. Fort de ce succès nous avons prévu de déployer OPAC WEB d’Axiell dans chacun des éta

blissements culturels de la ville. » conclut Pierre Esplugas-Labatut.

Au-delà de l’enrichissement permanent du site « 2000ans2000images », il est prévu la mise en ligne de nouveaux sites thématiques. Encore de belles occasions de valoriser le formidable patrimoine de la ville de Toulouse et ses musées.

Recevez les dernières nouvelles dans votre boîte mail avec notre newsletter

Sélectionnez vos centres d’intérêt :

Nous utilisons des cookies et collectons d'autres informations personnelles sur notre site. Pour savoir comment, pourquoi et quoi, veuillez lire notre politique de confidentialité en ligne. En continuant d'utiliser notre site, vous acceptez notre politique de confidentialité en ligne.